Projet Eau & Vie – Côte d’Ivoire

pour Eau & Vie
Projet Eau & Vie – Côte d’Ivoire

VOCATION DE L’ASSOCIATION

EAU & VIE est une association qui a pour mission d’améliorer durablement les conditions de vie des populations vulnérables vivant en milieu urbain. Son objectif général est d’améliorer les conditions de vie des familles vivant dans des quartiers précaires en proposant une approche intégrée : accès durable à l’eau courante à domicile, assainissement amélioré, gestion des déchets, sensibilisation à l’hygiène, lutte anti-incendie et renforcement communautaire. Eau et Vie travaille au plus près des besoins des communautés, en mobilisant les habitants, en partenariat avec les autorités locales et les acteurs du développement locaux et internationaux. Les projets s’inscrivent ainsi dans un plan de développement durable. La démarche d’Eau et Vie se caractérise par une approche fondée sur l’entrepreneuriat social et la méthodologie du micro-crédit, appliquée à la gestion de l’eau et des déchets en milieu urbain. Eau et Vie travaille actuellement aux Philippines, au Bangladesh et démarre un projet en Côte d’Ivoire. Dans chaque pays d’intervention, 2 structures sont créées : une entreprise sociale locale en charge de l’accès à l’eau et une association locale en charge des services associés. Le modèle d’Eau et Vie est désormais reconnu, notamment par les concessionnaires d’eau et des organismes internationaux.

 PRÉSENTATION DU PROJET

Contexte : L’explosion démographique des grandes villes de Côte d’Ivoire n’a pas été accompagnée par la mise en place d’infrastructures adaptées. Cette situation est d’autant plus critique dans les zones à forte densité. Dans de nombreux quartiers précaires d’Abidjan, les services urbains essentiels sont défaillants ce qui contraint la population à vivre dans un environnement insalubre et précaire. En effet, les familles n’ont pas accès à l’eau en quantité et en qualité suffisantes (entre 15 et 40 litres d’eau par jour par personne dans les quartiers précaires d’Abidjan), et aucune gestion des eaux usées, des exécras humains et des déchets n’est assurée. De plus, un risque élevé d’incendie est évalué dans ces quartiers en raison de la composition des habitats et d’un accès difficile de la zone pour les sapeurs-pompiers. Les conséquences sur les familles se mesurent à différents niveaux : prolifération des maladies hydriques, mortalité infantile élevée, déscolarisation des filles, faible taux de la population active féminine, travail des enfants, difficultés économiques, marginalisation sociale. Ces populations vivant en marge de la ville sont confrontées à un cercle vicieux de la vulnérabilité économique et sociale. Le District d’Abidjan (5 millions d’habitants) ne dispose pas d’un système de gestion des eaux usées et pluviales capable de faire face aux besoins de sa population. Les eaux usées de la population d’Abidjan sont rejetées dans la lagune sans aucun traitement. Les quartiers précaires de la capitale sont donc confrontés à des situations critiques pour lesquelles le District ne peut rien faire.. La situation des quartiers précaires de Yopougon est caractéristique de cette défaillance : les systèmes d’évacuation des eaux usées et pluviales sont quasi inexistants, les eaux stagnent et propagent de nombreuses maladies, les latrines privées ou collectives sont très peu entretenues, les vidanges se faisant en saison des pluies (les fosses septiques se déversent dans le quartier sous l’effet des inondations), les eaux usées contaminent les réseaux d’eau piratés… Ces conditions génèrent de nombreux problèmes sanitaires et environnementaux.

Objectifs du projet global : L’objectif est d’améliorer les conditions sanitaires des familles et l’environnement d’un quartier précaire d’Abidjan. Ce projet s’inscrit dans l’approche intégrée développée par Eau et Vie qui vise à mettre en œuvre un ensemble d’activités complémentaires sur une période de 7 à 10 ans :

1) Accès à l’eau : en partenariat avec l’Office National de l’Eau Potable et l’opérateur d’eau du pays (SODECI), l’entreprise locale d’Eau et Vie construit le réseau d’eau, distribue l’eau facture les clients, collecte les paiements et entretient le réseau.

2) Assainissement amélioré : l’ONG locale créée par Eau et Vie réalise un diagnostic des services d’assainissement existants (cartographie des systèmes d’évacuation des eaux usées, points de décharges, latrines existantes). Des solutions ad hoc pour l’évacuation des eaux usées et pluviales, ainsi que pour compléter ou rénover les équipements de latrines sont mises en place, en partenariat avec les autorités locales, la communauté et les professionnels du secteur.

3) Sensibilisation à l’hygiène : l’ONG met en place des actions de sensibilisation sur le lavage des mains une fois l’accès à l’eau garanti, puis sur l’usage des latrines. Il s’agit avant tout d’induire un changement des habitudes et des pratiques au sein de la population, ce changement s’opère sur le long terme.

4) Gestion des déchets : après une étude de faisabilité et la cartographie des parties prenantes du secteur, l’ONG développe un service de collecte primaire adapté aux besoins des familles du quartier.

5) Lutte anti-incendie : en partenariat avec les Sapeurs-Pompiers d’Abidjan, l’ONG met en place un dispositif complet de lutte anti-incendie grâce au recrutement et à la formation de pompiers volontaires parmi les habitants du quartier, à l’équipement des brigades de pompiers volontaires en petit matériel de protection et à l’installation de bornes incendie sur le réseau d’eau du quartier.

6) Renforcement communautaire : les formations proposées aux communautés (prévention incendie, sensibilisation à l’eau, à l’assainissement, à l’environnement et promotion de l’hygiène) et la création de comités par activités participent au renforcement de l’organisation sociale et politique des quartiers précaires (acquisition de savoirs et de compétences, amélioration de l’estime de soi, cohésion de groupe, échanges avec les autorités locales…).

La mission d’ARTELIA : Le projet « Amélioration des structures d’assainissement dans un quartier précaire d’Abidjan, Côte d’Ivoire », a trois objectifs spécifiques :

a) Améliorer la gestion des eaux usées

b) Améliorer la collecte et l’évacuation des eaux pluviales

c) Permettre un accès à des latrines améliorées

Eau et Vie sollicite l’appui de la Fondation ARTELIA pour mener à bien la phase de diagnostic et le développement de solutions ad hoc pour améliorer l’assainissement du quartier précaire ciblé. Un binôme avec un ingénieur/technicien avec des connaissances en gestion des eaux usées et pluviales, et un ingénieur/technicien avec des connaissances en latrines est recherché.

Ils sont partis avec la Fondation Artelia :

Anne-Françoise HAYMAN

Anne-Françoise HAYMAN

Artelia Bâtiment & Industrie - Limonest
An NGUYEN

An NGUYEN

Artelia International - Vietnam
Sébastien RERA

Sébastien RERA

Artelia Bâtiment & industrie - St Denis
Matthew BATEMAN

Matthew BATEMAN

Artelia International - London

Autres projets de la Fondation Artelia :