Projet Lazare Sarrians

pour Lazare

Le contexte et la mission

La fondation ARTELIA conduit une mission de réhabilitation d’un gîte pour la Fondation Lazare. La fondation ARTELIA fait appel pour ce genre de mission a des professionnels qui travaillent au sein du groupe et qui souhaitent participer bénévolement.
La fondation LAZARE propose des appartements « ordinaires », non mixte, à taille humaine, où peuvent cohabiter de 6 à 10 personnes. Chacun a une chambre individuelle. Les espaces cuisines, salon et sanitaire sont communs. Les personnes accueillies sont des personnes sans logement, soit à la rue, soit en foyer d’hébergement collectif ou encore hébergés provisoirement à l’hôtel. Ces personnes sont orientées par des associations spécialisées qui s’engagent à continuer leur accompagnement social. La durée du séjour des personnes au sein d’un appartement n’est pas limité à. priori, mais adaptée au besoin de chacun et à ses capacités d’autonomie. L’association ne bénéficie d’aucune aide publique, et c’est un choix assumé.
Cette réhabilitation concerne la bastide du Grand Chêne à Sarrians dans le Vaucluse. Cette bastide de type provençale est organisée en plusieurs bâtiments assemblés en L et d’une chapelle. L’ensemble est un gîte en arrêt d’exploitation.

Réalisation de la mission

  • Le 19 mars 2016, Hélène LORENZI-HARDOUIN, architecte, Frédérique RIVOIRE-MATRAY, dessinateur projeteur au sein de SANAE Architecture et Dominique ZIEGLER, responsable de mission au sein d’ARTELIA B&I ont effectué un relevé architectural et technique sur le site. Cet examen du site a été essentiel pour nous permettre d’apprécier la qualité de la Bastide, de présenter une faisabilité pour une réhabilitation et de fournir une estimation du cout des travaux. Le projet consiste à remplacer l’organisation existante par :
  • 5 Unités d’une capacité de 5 personnes chacune, avec 1 salle de bains, 1 cuisine, 2 douches, 2 WC, 5 chambres de 9m² et un espace commun type salon
  •  1 Salle ERP commune avec 1 WC et 1 coin cuisine
  •  Un diagnostic architectural et technique a été réalisé. Des solutions techniques ont été chiffrées et des solutions économiques et environnementales ont été proposées.

Conclusion

  • Notre projet a été remis Etienne Villemain de la fondation. Notre projet a été très apprécié, mais après analyse et une période de réflexion, l’association a décidé de ne pas poursuivre son projet d’implantation qui aurait pu causer de graves problèmes financiers.
  • Cependant notre travail n’a pas été inutile, puisque ce projet est actuellement porté par Mme Rogé en partenariat avec l’association l’œuvre Farlet. Il s’articule autour d’une prise en charge innovante des troubles du comportement alimentaire en s’appuyant sur l’éducation thérapeutique du patient et de l’aider à guérir de ces troubles. Il s’agit d’un projet expérimental car il n’existe pas en France de séjours et d’accueil sur ce modèle. Cette association va donc s’implanter sur place, le dossier administratif est en cours, notre travail va leur permettre de vérifié la rentabilité de ce projet.
    Le projet est actuellement en cours d’élaboration, et en attente de retour des pouvoirs publics concernés.
  • D’un point de vue plus personnel cette mission, nous a permis de mettre en avant nos compétences pour l’intérêt général, de jouer un petit rôle dans la société pour être utile aux autres. Cette mission d’un nouveau genre a été un facteur de cohésion et d’enthousiasme pour nous trois. C’est une expérience à renouveler !

Ils sont partis avec la Fondation Artelia :

Adlane REBAI

Adlane REBAI

Artelia Eau & Environnement - Echirolles
Mourad TALAGHZI

Mourad TALAGHZI

Artelia Ville & Transport - Dijon
Matthew BATEMAN

Matthew BATEMAN

Artelia International - London
Catherine COATES

Catherine COATES

Artelia International - London

Autres projets de la Fondation Artelia :