CHICHAOUA - Maroc
Assainissement

Agroécologie et gestion intégrée des ressources en eau pour s’adapter au changement climatique

31.29871945, -8.8482800692482

Mission recherchée

L'association AFEMAC souhaiterait coopérer avec la Fondation ARTELIA afin de bénéficier des compétences et des savoir faire d'experts sur les questions de collecte des eaux pluviales, des réseaux d’adduction en eau potable et de l’assainissement adapté au milieu rural. 
Ayant conscience que nos projets touchent de nombreux domaines, une mission de prospection pourrait nous amener à choisir un ou des projets qui correspondraient aux objectifs de la Fondation ARTELIA et aux besoins de notre association.
Nous pensons que travailler en partenariat avec des experts français, allemands (GIZ) et marocains ne peut qu’enrichir nos projets qui ont aussi pour objectif l’expérimentation et le développement des bonnes pratiques.
 

Lieu
CHICHAOUA - Maroc
Au profit de
AFEMAC
Période
Entre Novembre 2019 et Mai 2020

Je postule à ce projet

Agroécologie et gestion intégrée des ressources en eau pour s’adapter au changement climatique
Upload requirements

L’eau étant une ressource précieuse dans le territoire aride sur lequel nous intervenons, notre association et nos partenaires avons mis en place des projets qui permettent d’optimiser son utilisation mais aussi de la préserver.

  • Les réseaux d’Accès à l’eau potable sont défectueux et il y a de nombreuses fuites et coupures d’eau, nous avons donc conçu un projet de restauration d’un réseau d’AEP afin qu’il réponde à des normes de qualité. Ce projet est en cours mais il peut être présenté aux experts de la Fondation.
  • L’Agriculture vivrière pour une autonomie alimentaire: Notre association a créé un petit centre de formation au douar El Hamri en 2013, ce qui nous permet de former et de sensibiliser des villageois à une bonne gestion de l’eau et aux techniques de l’agroécologie. L’irrigation au goutte à goutte, les techniques de la jarre enterrée et du BRF (voir fiches transmises) permettent d’économiser l’eau d’irrigation. L’agroécologie permet d’aménager les jardins, d’enrichir les sols afin qu’ils soient non seulement productifs mais aussi en capacité de retenir l’eau.
  • La collecte des eaux pluviales: Des bassins de rétention traditionnels servent à collecter les eaux de pluie mais aussi l’eau d’un barrage distribuée par des canaux. Il existe des bassins de rétention collectifs qui ont besoin d’être restaurés et reliés à une fontaine afin de préserver la qualité de l’eau. Nous aimerions que ces bassins de rétention collectent aussi les eaux pluviales provenant des toits. L’eau servirait à l’agriculture et aux usages domestiques.
     

L’association a été co-fondée par M. Nel Noël (universitaire) et Mme Delaite Fouzia en 2011. Les projets se sont construits dans le cadre d’un programme de développement humain, né après l’analyse du contexte et des besoins de la population. Le territoire concerné est rural et enclavé, avec un fort taux de pauvreté.
Notre Association de solidarité internationale a vocation à lutter contre la pauvreté, tout en préservant l’environnement. Elle a ainsi construit un programme d’intervention avec 7 axes: le désenclavement, l’accès à l’éducation, à la santé, à l’eau, à une alimentation saine, à un habitat durable et à des activités génératrices de revenus. Afin de mettre en œuvre ce programme de manière progressive et cohérente, AFEMAC a sollicité des partenaires privés et institutionnels en France et au Maroc. Depuis 2013, nous avons considéré que la gestion intégrée des ressources en eau était prioritaire dans un contexte de changement climatique, notamment dans une zone aride.

  • POPULATION CONCERNÉE : Les familles de plusieurs villages enclavés situés dans une zone aride. Réseau d'AEP pour 3 villages: plus de 1500 personnes; Borne fontaine du bassin de rétention public; 200-300 personnes ; Projet de collecte des eaux pluviales : 100 et plus. Agroécologie :100 personnes et plus.
  • IMPLICATION DES BÉNÉFICIAIRES : L’organisation de plusieurs réunions depuis 2012 avec les femmes et les hommes de ces villages nous a permis de comprendre leurs besoins et difficultés. L’association locale Saada qui gère l’eau de consommation est notre partenaire. Les projets ont toujours été construits avec le soutien de la population.
  • PARTENAIRES FINANCEURS : L’Agence de l’eau Rhin-Meuse, des collectivités territoriales françaises et marocaines, la GIZ (coopération allemande au Maroc) pour les projets sur l’eau. Les Fondations Luciole et Léa Nature (Agroécologie).

Tous les frais de la mission sont pris en charge par la Fondation Artelia